Les symptômes de la dépression nerveuse

la dépression nerveuse

Repérer les signes ainsi que les symptômes de la dépression nerveuse permet de se faire soigner et ne pas aggraver le problème. En effet, c’est une maladie qu’il ne faut pas prendre à la légère puisque lorsqu’elle n’est pas prise en charge à temps, elle peut engendrer de lourdes conséquences. Quels sont les symptômes de la dépression nerveuse ? Quels sont les différents types dépression ?

Les symptômes de la dépression : quels sont-ils ?

La dépression est une maladie encore peu comprise. Beaucoup pense encore que si on se sent déprimé de manière temporaire cela veut obligatoirement dire qu’on souffre de dépression nerveuse. Ce n’est pourtant pas le cas, les personnes atteintes décrivent cet état comme si elles étaient piégées dans un trou noir sans pouvoir s’en sortir. Pour ces individus, c’est comme si le désespoir et la tristesse étaient ancrés à jamais dans la vie quotidienne. Elles ont aussi l’impression que leur vie n’a aucun sens. Elles plongent dans un état d’apathie qui les empêche de prendre plaisir en quoi que ce soit malgré le fait qu’elles pratiquent des activités qu’elles appréciaient auparavant.

Il faut comprendre que les signes ainsi que les symptômes de la dépression varient en fonction des personnes atteintes. Par ailleurs, l’intensité change aussi par rapport au temps.

Voici quelques symptômes fréquents : le sentiment d’impotence et de désespoir, la perte d’intérêt dans les activités quotidiennes, le changement du cycle du sommeil, d’appétit et de poids, la perte d’énergie, les problèmes de concentration, l’irritabilité, les douleurs aux ventres ainsi que les maux de tête. Les personnes souffrant de la dépression nerveuse ont aussi un regard très dévalorisant envers elles-mêmes en plus d’avoir une faible estime d’elles-mêmes. Les patients sont comme prisonniers de leur pessimisme puisqu’elles ne pensent plus qu’à leurs problèmes.

Les différentes sortes de dépression

Il y a ce que l’on appelle la dépression majeure qui se particularise par une humeur maussade persistante ainsi qu’une incapacité à prendre du plaisir dans tout ce que l’on fait. Les symptômes sont constants et impactent dans la capacité à profiter de la vie. Si cette forme de dépression n’est pas traitée, un épisode peut durer de six à douze mois. Il y a aussi la dépression atypique qui est une forme de dépression majeure qui se caractérise par quelques périodes positives comme le fait d’avoir reçu une bonne nouvelle ou lors d’une sortie avec des amis. Ce ne sont pourtant que la partie visible de l’iceberg. Ce symptômes peut s’accompagner de la prise de poids, un appétit plus grand, un besoin de sommeil, des bras lourds ou encore un sentiment de rejet. La dysthymie, la dépression saisonnière et la dépression post-partum sont ici des formes de dépression nerveuse qu’il faut traiter dans les plus brefs délais.