La dysthymie – État de la dépression chronique

la dépression chronique

La dysthymie est un trouble de l’humeur qui dure pendant une longue période. Etant une dépression chronique, elle présente les mêmes symptômes mais moins sévères qu’une dépression majeure. Souvent le sujet atteint de cette maladie est inconscient face à ce qui lui arrive et croit que ses troubles affectifs sont normaux.

C’est quoi la dysthymie ?

La dysthymie est un trouble de l’humeur ou un trouble affectif. En effet, il s’agit d’une dépression chronique mineure qui dure des années voire des décennies. Lorsqu’un médecin remarque une humeur déprimée la plupart du temps, chez une personne pendant au moins deux ans chez un adulte et un an pour un enfant, c’est qu’il a diagnostiqué une dysthymie chez cette personne. La femme est la plus touchée par cette maladie. Une dysthymie non diagnostiquée risque de conduire à l’abus de substances toxiques ou même au suicide. Contrairement à la dépression, la dysthymie peut laisser à l’individu le sentiment que c’est sa façon d’être normale, qu’il a « toujours été comme ça ».

Quels sont les symptômes ?

La dysthymie présente tous les symptômes d’une dépression majeure, la différence c’est que la première s’installe de manière permanente dans la vie du sujet quelques fois depuis l’enfance, ce qui entraine la difficulté dans la prise de conscience de l’anormalité de ces troubles de l’humeur. Les symptômes physiques et psychologiques du trouble dysthymique sont moindres que ceux se manifestant chez les personnes souffrant de trouble dépressif majeur. Parmi les symptômes, on peut citer le trouble de l’appétit; la difficulté de concentration; l’humeur dépressive pendant de longues périodes; manque d’énergie et la fatigue; le manque d’estime de soi; le sentiment de désespoir; et le trouble de sommeil. Chez les enfants, elle est souvent exprimée par l’irritabilité et les sautes d’humeur et chez les adolescents, ces symptômes peuvent être associés à l’irritabilité et à la provocation.

Les causes

Adultes et enfants peuvent être atteints de la dysthymie. Lorsqu’elle apparait chez l’enfant, c’est dû généralement à des troubles affectifs, violences ou agression sexuelle lui causant du stress et de la tristesse dans sa structure psychique. Comme autres facteurs, des recherches ont prouvé que la dysthymie peut être aussi causée par l’hérédité, les personnes ayant des antécédents familiaux de dépression ou de dysthymie sont les plus à risques donc. La dysthymie peut se développer parfois à cause d’un stress chronique, d’une maladie liée à la santé mentale, etc…